Mon tour de France des stations de radio France Bleu

En quoi consiste mon tour de France des stations de radio France Bleu ? Quelles sont les principales difficultés rencontrées ? Comment est-ce que je m’adapte aux créneaux de remplacements?

Je le savais en devenant animatrice radio « en bleu ». J’allais devoir faire des remplacements, avant de pouvoir postuler dans une station ( autrement dit, en CDI ). Le tour des France Bleu est un exercice formateur, et une étape intéressante dans une carrière professionnelle chez Radio France. Les techniciens du son, les animateurs ainsi que les journalistes doivent tous y passer !

France Bleu est le réseau des radios locales publiques françaises, décliné en 44 radios généralistes publiques de proximité. Il est créé à l’initiative de Jean-Marie Cavada, PDG de Radio France, en septembre 2000. Le contenu est essentiellement constitué des programmes locaux des stations locales dans les régions et les départements relayés en soirée, la nuit et le midi par un programme national. Il fait partie du groupe public Radio France, dans lequel il peut être comparé à France 3 au sein de France Télévisions en raison de sa mission locale. – Wikipédia

Le Tour de France : une expérience humaine

Avant même d’être une expérience professionnelle, le tour de France est aussi une belle expérience humaine. C’est le premier point qui m’a tout de suite tenté quand j’ai dit oui à cette belle aventure qu’est l’animation sur le réseau France Bleu. Découvrir une région ( un climat, des spécialités gastronomiques, des expressions locales… ), s’adapter, changer d’émission, d’équipe et de lit sont des petits défis pendant ce Tour de France.

Devenir caméléon

En radio, chez France Bleu, les émissions sont construites de la même manière, même si chacune des 44 stations a des petites appropriations régionales. Par exemple, chez France Bleu Orléans et France Bleu Touraine, il existe des jeux évocateurs de la région ( LA VIE DE CHATEAU / ON N’EST PAS RENDU A LOCHES ), chez France Bleu Gironde, ils ont une émission nommée GAVE BIEN ! ( d’où l’intérêt de comprendre très vite la signification de certaines expressions du coin ).

Les horaires des émissions sur les radios locales France Bleu sont donc semblables sur tout le réseau avec les matinales ( 6-9 ), les matinées ( 9-12), et l’Happy Hour / ça vaut le détour ( 16-19 ). Quelques petites émissions sportives supplémentaires existent également les soirs de match, pour permettre de rendre l’information et de commenter en direct.

Prendre du recul et lâcher prise !

Toutes les stations de radio ont leur méthode de travail, et à moi de garder ce que je trouve le meilleur pour mon fonctionnement. Il faut toujours prendre du recul sur sa manière de travailler, et j’ai pu être bousculée pendant ce tour de France. Apprentissage de nouveaux outils, parfois j’ai même découvert de nouvelles plateformes et de nouveaux logiciels ! Et que dire du fonctionnement technique, les outils ne sont pas si différents d’une station à l’autre, mais il faut toujours un petit temps avant que je sois rassurée.

Une chose que j’ai déjà apprise et retenue pendant ce tour de France c’est que quand on ne sait pas, il faut demander ! Cela paraît assez évident comme ça, mais j’ai souvent peur de déranger les gens alors je ne demande pas et je fais des bêtises ou je perds un temps précieux.

Avec cette période de remplacements, il a bien fallu que je lâche du lest en admettant ne pas pouvoir tout contrôler… à commencer par les contrats eux-mêmes. Il m’est impossible de savoir si je travaille dans deux mois, et les vacances n’existent pas. Les contrats tombent souvent au compte-gouttes, comme je débute ! Il faut le temps que le bouche-à-oreille se fasse…

De plus, je dois m’adapter à la tranche d’émission qu’on me propose. Même si je suis plus du matin, je dois garder le même enthousiasme sur les émissions de l’après-midi…

Ne pas pouvoir prévoir les choses comme j’aime le faire d’habitude m’apporte un nouvel axe de développement personnel. Je vis plus au jour le jour, et je m’attache à une tâche accomplie après l’autre.

De même, je pourrais postuler à un CDI lorsque un poste s’ouvrira et ce n’est pas le cas pour le moment. Il me faut tourner encore pour accumuler le maximum d’expériences qui pèseront en ma faveur le jour de ma candidature.

Sortir sans cesse de sa zone de confort

Ce tour de France demande des qualités humaines particulières, et ma façon de me présenter dans les différentes stations me l’a bien prouvé. Je n’ai jamais été timide, mais je me montre, avec l’âge, de plus en plus réservée. Ce tour de France me sort de ma zone de confort..et je fais un métier où il ne faut pas être timide ! Au quotidien, une animatrice radio doit aborder tout un tas de gens avec toujours beaucoup d’aisance, et mon métier m’a bien aidé sur ce point. Sans être commerciale, je suis chaleureuse, cordiale et souriante !

Devoir se repérer dans une nouvelle ville, ne plus savoir où on se réveille, et voir le paysage défiler au rythme des trains sont des petits moments nécessaires à l’aventure ! La solitude du CDD PARL ( personnel d’antenne des radios locales ) est lourde pendant cette période et je l’apprivoise pendant mes voyages. Penser à sa famille et à ses amis, à la vie de mon chez moi ( Orléans ) qui continue, aux expositions et aux événements que je rate, flâner seule et vouloir partager un repas avec quelqu’un ou une conversation…. mais ne connaître personne quand j’arrive !

C’est souvent très dur le premier jour, où je dois me présenter aux équipes, faire le point avec mon responsable des programmes, m’adapter à une nouvelle ville et un nouveau logement. J’ai souvent tendance à me laisser impressionner, et j’intériorise beaucoup l’anxiété quand je suis devant la liste de choses à faire. Trop exigeante avec moi-même, je donne toujours tout mon possible pour être à la hauteur. Il me faut en général 2-3 jours pour me sentir bien à l’aise dans la station qui m’accueille. Quel dommage quand le remplacement ne dure qu’une semaine !

La vie, c’est avant tout des rencontres…

Rencontrer de nouvelles personnes est quelque chose qui me plaît tout particulièrement et avec ce Tour de France, je réalise la chance incroyable que j’ai de pouvoir découvrir autant de gens différents, que je n’aurais probablement pas rencontré en restant chez moi. France Bleu est une radio de proximité, et les invités sont en studio pour partager la sortie d’un de leur livre, parler de reprise d’entreprise, de techniques de relaxation, des bienfaits des plantes, de conseils jardinage ou de leur activité de petits producteurs. J’apprends énormément de choses pendant ce tour de France, et même si je ne peux pas garder toutes les informations, j’essaie au mieux de vivre de bons moments humains à l’antenne.

Chez France Bleu Drôme Ardèche, j’ai le souvenir d’une rencontre pour une émission sportive, une entraîneuse qui était très émue de partager l’amour pour son sport. Elle était plutôt discrète au début, et une fois que j’avais ouvert la bonne porte, c’était un très beau moment de vie et de partage.

Lors de mon remplacement à France Bleu Besançon, lors de l’animation du jeu, j’ai eu la bonne surprise d’entendre les auditeurs qui jouaient me souhaiter la bienvenue dans leur région.

J’ai pu recevoir un livre d’une écrivaine, invitée pour présenter son livre. De même avec le Cd de plusieurs artistes.

J’ai pu rire avec pas mal de techniciens, qui, me sentant à l’aise, commençaient à me raconter des blagues dans mon casque pendant que j’étais à l’antenne. ( Terrible exercice de concentration ! )

En profiter pour faire du tourisme

C’est la partie de mon aventure que je préfère. Ce tour de France des radios France Bleu me permet de découvrir la France et d’en savourer les différents reliefs et paysages ! J’ai déjà pu, depuis septembre, découvrir les villes de Cherbourg, Besançon, Belfort, Valence et Bordeaux ! Exceptée la dernière ville, je n’avais jamais posé mon pied dans les autres et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir leur richesse patrimoniale… aussi bien historique que culinaire ! En bonne gourmande, j’ai ramené des canelés de Bordeaux, mangé des ravioles à Valence et ouvert la saison du Mont d’Or à Besançon ! Mais je prévois des articles retour de toutes les villes découvertes pendant ce tour de France, alors je ne vous en dis pas plus pour le moment…

Choisir des hôtels et des trains est aussi un petit plaisir que je découvre. Concernant mes frais, logement et transport sont bien évidemment pris en charge par mon entreprise.

En résumé, la vie d’animateur radio débutant n’est pas facile, mais je suis contente d’être dans ce réseau France Bleu ! Je sens que je progresse tous les jours, et je suis ravie de pouvoir évoluer dans un métier passionnant. Certes, la solitude et la précarité de ce métier ne sont pas évidentes à gérer au quotidien, mais je vis les choses à fond et je ne regrette pas mon choix.

Merci aux stations qui m’ont accueillie depuis septembre. France Bleu Cotentin, France Bleu Besançon, France Bleu Belfort, France Bleu Gironde, France Bleu Touraine, France Bleu Orléans et France Bleu Drôme-Ardèche.

Publié par

Madame l'Amoureuse

Animatrice radio, rédactrice et formatrice réseaux sociaux.

6 réflexions au sujet de “Mon tour de France des stations de radio France Bleu”

  1. J’imagine que ce n’est pas toujours facile de quitter ton chez toi pour repartir et de vivre dans l’inconnu mais quelle chouette expérience humaine et « touristique » ! J’ai hâte de découvrir tes articles dédiés aux villes que tu as découvertes 🙂

    J'aime

  2. Bjr Noémie, l’avantage que tu as, c’est que tu as un regard neuf sur toutes ces régions, ce qui peut te permettre de partager un autre point de vue. En tout cas, c’est bien de voir le bon côté de cette aventure qui ne pourra être pour toi qu’enrichissante à tout point de vue…

    J'aime

    1. Hello ! Merci Dada pour ce commentaire ça me touche beaucoup que tu ais lu ce blog !
      Effectivement, je découvre des régions que je ne connaissais pas et mon avis sur les villes s’affûte au fil de mes voyages. C’est très intéressant par exemple de constater que je me suis sentie bien plus à l’aise dans une ville comme Besançon que dans une ville comme Bordeaux 🤔

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s