Escapade à Bordeaux pour France Bleu Gironde

Un contrat m’a conduite à Bordeaux, pour France Bleu Gironde. Je reviens sur un séjour passé, et en temps de Covid en novembre 2020. J’ai été bien déçue de ne pas pouvoir profiter de la ville lors de mon passage. J’attends d’être rappelée peut-être en 2022 !

J’avais entendu grand bien de Bordeaux, et j’avais beaucoup d’attentes. Bordeaux par ci, Bordeaux par là, tu verras Bordeaux c’est le coup de coeur, ha j’ai mon frère qui a déménagé à Bordeaux…

J’avais également un peu peur de me perdre, connaissant la grandeur de la ville. C’est tout de même la 9ème de France, en nombre de population. J’ai pu résider dans deux quartiers de la ville différent, le quartier Nansouty, et Quinconces. Mon premier contrat s’étant prolongé de quelques jours, j’ai pu changer d’endroit où crécher pour les quelques jours restants. Mes finances se portant bien à ce moment-là, j’ai pu aller dans un hôtel très chouette dans le triangle d’or de Bordeaux : le Konti.

Petite précision : je choisis souvent des apparthotels car il est possible de cuisiner dedans. Ce sont comme des petits studios meublés très pratiques. Choisir un hôtel sous-entendait pour moi que j’allais manger à l’extérieur, à emporter à tous les repas.

On mange ?

J’ai pu déguster la cuisine à emporter de Philippe Etchebest, du restaurant le quatrième mur. L’hôtel ( le Konti ) où j’étais se situait juste à côté ! C’était déjà délicieux à emporter, j’espère bien y revenir sur place !

Le tataki de thon du 4ème mur / Un puits d’amour au marché des capucins / Un bento chez Ishikawa restaurant asiatique au Gault et Millau / un burger végétalien génial et la première fois que j’ai mangé du jaquier chez Monkey Mood / un cannelé de la Toque cuivrée / Un baobun chez Mi-fan / Un poulet 3 merveilles chez Le Wayo Wayo ( cuisine créole )

Bordeaux est une ville très agréable où il fait bon se promener. J’ai apprécié longer la Garonne et faire un tour au marché des capucins. Je suis aussi allée jeter un oeil à Darwin, un tiers-lieu où plusieurs espaces créatifs cohabitent, mais COVID oblige, c’était fermé au public.

Petite déconvenue évidente pour les autres mais pas pour une illogique comme moi : en Novembre, il n’y a pas de miroir d’eau ! Il est mis en marche aux beaux jours, et je me suis trouvée bien bête devant un espace vide. Qu’à cela ne tienne, j’ai pu profiter de l’architecture de la ville, et des très beaux bâtiments. J’ai apprécié tomber sur les nombreuses portes de la ville. Lors de sa période fortifiée, la ville comptait un grand nombre de portes médiévales. Aujourd’hui, il en reste 6 qui sont disséminées dans toute la ville.

Une balade streetart

Cela m’arrive souvent au détour d’une promenade, je tombe sur de belles fresques. Le streetart est très présent à Bordeaux, et comme toutes les grandes villes, c’est un vrai terrain de jeu !

Je garde bons souvenirs de cette ville, même si pour la visiter, je ne suis pas tombée à la meilleure période. La ville m’a semblé très grande, et il doit sûrement falloir plusieurs jours pour la visiter entièrement. La gourmande que je suis était super contente , j’ai pu découvrir des cuisines du monde qui me changeaient de celles que je mange d’habitude.

Petite anecdote pour finir ! Bordeaux m’a fait connaître ma première déclaration d’accident ! J’ai fait une chute à vélo, et je me suis foulée le pouce…

Plus de peur que de mal, mais moi qui voulais tenter une nouvelle aventure et prendre un vélo seule dans une ville que je ne connaissais pas, et bien j’ai pris une petite leçon !

Retrouvez mes articles précédents sur mes découvertes de ville pendant mon tour de France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s